Question 8

Comment appliquer une lasure ?


PREPARATION DES SUPPORTS :

Avant de choisir sa lasure, il faut établir un diagnostic de l'état du bois à protéger.

Le bois peut être :

  • neuf en bon état : un ponçage, brossage, dépoussiérage est souvent nécessaire pour avoir un fond propre et exempt de toutes salissures.
  • ancien, taché, sans finition : un ponçage, brossage, dépoussiérage est nécessaire pour avoir un fond propre et exempt de toutes tâches. L'utilisation de produit de décoloration peut être nécessaire.
  • abîmé par un champignon, des moisissures : les champignons doivent être obligatoirement éliminés avant de passer les finitions par ponçage, nettoyage, brossage. Un traitement fongicide est obligatoire (vérifier si les bois ne sont pas placés dans un contexte humide).
  • couvert par une peinture, une lasure ou un vernis dégradés : il est obligatoire de retirer toutes les particules non adhérentes par ponçage, décapage, brossage, dépoussiérage jusqu'au bois nu.
  • couvert par une lasure non dégradée : un travail d'entretien peut être nécessaire (voir chapitre entretien).

La qualité de la préparation des fonds est une des opérations les plus importantes, qui conditionne la bonne durabilité des systèmes de finitions.

Ainsi, un taux d'humidité élevé (supérieur à 20%) entraîne un relèvement des fibres, un peluchage des surfaces, des problèmes de séchage des produits et une finition rugueuse. Il y a plusieurs façons de retirer les vieux revêtements, et votre projet peut nécessiter la combinaison de plusieurs méthodes pour obtenir le résultat souhaité (ponçage, décapage, nettoyage, rebouchage, etc).

Il est important de respecter les règles élémentaires d'hygiène et de sécurité :

  • utiliser seulement dans les zones bien ventilées.
  • aérer largement les locaux pendant et après l'application du produit.
  • se protéger la peau, les mains, le visage, les voies respiratoires et les yeux.

Il est fortement conseillé de porter un masque à cartouche filtrante ou matériel adapté contre les vapeurs de solvant organique (type A1 ou A2) en cas de décapage en milieu confiné ou sur des grandes surfaces.

QUELLE LASURE ?

Une fois les fonds bien préparés, on peut choisir sa lasure de finition. Le traitement du bois est bien sur une étape obligatoire en vue d'un résultat esthétique et solide.

Il existe deux grandes familles de lasures :

  • les lasures en phase solvant (White Spirit).
  • les lasures en phase aqueuse

Le choix des lasures se fait en fonction de différents critères, et notamment l'essence du bois, son comportement :

  • les essences « acides » (feuillues notamment) et résineuses préfèreront une finition de type solvantée.
  • les essences sensibles aux champignons (douglas, epicea, pin, sapin, western red cedar), en plus d'un traitement fongicide indispensable, demanderont des produits opaques.
  • les essences exotiques (iroko, teck) empêchent le séchage des finitions de types solvantées. Une lasure en phase aqueuse est donc recommandée.

Les lasures peuvent être appliquées au pinceau ou par pulvérisation à condition que leurs formulations soient adaptées à ce mode d'application.

Une première couche de lasure peut alors être passée, en diluant à hauteur de 10% du solvant correspondant au produit, pour faciliter l'accrochage et l'adhérence de la seconde couche de produit, et conserver une certaine perméabilité.

ENTRETIEN

L'entretien doit être effectué avant toute altération du produit. Sa périodicité dépend principalement:

  • du bois et de sa préparation
  • des conditions de mise en œuvre.
  • de l'exposition aux intempéries, à l'usure.

Sur un bois anciens lasurés (non dégradé, sans écaillage), un égrenage, un brossage, un dépoussiérage constituent une bonne préparation. On peut ensuite appliquer une couche de lasure d'entretien (hors incolore et chêne clair).

DURABILITE DES LASURES

La durabilité des lasures varie en fonction de :

  • l'exposition : sollicitation au soleil, à la chaleur, ou à la pluie, à l'humidité, zones à risques (parties horizontales, exposées à moins de 60°, surfaces en saillie ou en contact avec le sol)
  • l'essence des bois
  • la conception des ouvrages
  • la préparation des fonds
  • la nature des produits

 
Retour Vos questions / nos réponses